Bande annonce

Le film suit Roger Cho, Kanak de Nouvelle-Calédonie, coordinateur d’une Organisation non gouvernementale, le Congrès populaire coutumier Kanak (CPCK), depuis sa tribu, où il partage la vie de son clan, jusqu’au Palais des Nations Unies, à Genève.

Le CPCK réalise des cartographies des terres spoliées par la colonisation, apportant un support aux clans kanak dans la revendication de leurs terres ancestrales.

Parallèlement, le CPCK entreprend des démarches à l’ONU en se basant sur la Déclaration des droits des peuples autochtones adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2007.

Une partie du film, tournée en Nouvelle-Calédonie, donne la parole aux acteurs locaux, en cherchant à décrypter les contradictions d’un système hérité du colonialisme. L’autre partie, tournée à Genève, offre les témoignages d’acteurs présents aux Nations Unies dans le cadre du combat autochtone.