La Nouvelle-Calédonie

La France a pris possession de la Nouvelle-Calédonie en 1853. En 2014, cet archipel figure toujours sur la liste de l’ONU des pays à décoloniser. A la suite des accords politiques de Matignon et de Nouméa, le processus de décolonisation de la Nouvelle-Calédonie a pris une forme originale.

 

Barge de chargement du nickel, Kaala-Gomen, 2013
Barge de chargement du nickel, Kaala-Gomen, 2013

 

Dans ce cadre, la revendication d’indépendance des Kanaks, qui avait conduit à des affrontements violents avec l’Etat français, a été remplacée par un certain nombre de compromis de part et d’autre visant à prévenir une guerre coloniale.

Actuellement, on ne parle plus de colonisation, sujet tabou, ni d’indépendance kanak, mais d’autodétermination. Ce changement de perspective apparaît parfois comme une manière d’ignorer les problèmes spécifiques des Kanaks. Les échéances des années à venir sont cruciales pour les habitants de l’archipel, les tensions sont palpables.

 

Complexe minier du Koniambo (SMSP) – Province Nord, 2013
Complexe minier du Koniambo (SMSP) – Province Nord, 2013